Go to main content

Tchad

Le Tchad compte plus de 16 millions d’habitants, dont la moitié vivent sous le seuil de pauvreté, selon la Banque mondiale. Compte tenu de la corrélation établie entre pauvreté et handicap, les personnes handicapées, incluant les victimes de restes explosifs de guerre (REG), sont surreprésentées dans les groupes des plus vulnérables. Des milliers de personnes y vivent sous la menace directe des mines et des restes explosifs de guerre, héritages de conflits successifs.

HI - Groupe de parole sur l'éducation inclusive des enfants handicapés

Actions en cours

HI met en œuvre des interventions de réponses d’urgence et des projets de développement, en s’appuyant sur ses cœurs de métiers : l’action contre les mines, l’assistance aux personnes handicapées, l’inclusion, la réadaptation physique, l’éducation inclusive. HI cherche des solutions innovantes et pérennes pour mieux répondre aux besoins réels et pour soutenir pour le développement socio-économique des plus vulnérables. Par exemple, dans le Nord du pays, HI mène un projet d’envergure de déminage et de développement économique (projet PRODECO) en consortium avec Mine Advisory Group (MAG), le Secours catholique et développement (SECADEV) et la Fondation Suisse pour le Déminage (FSD).

Dans la région du Lac, HI contribue à la protection et à la scolarisation des enfants et mène des actions d'éducation aux risques pour les hôtes et les personnes déplacées touchés par la crise. HI accompagne également les enfants handicapés par un soutien psychosocial.

Paroles du terrain

 
 

Situation du pays

Essentiellement rural, le Tchad est classé parmi les pays les plus pauvres en termes de développement humain.

Le président Idriss Déby est décédé le 20 avril 2021, au lendemain de sa cinquième réélection. Alors que le Tchad connaît une profonde récession économique depuis l'élection présidentielle de 2016 et la chute des prix du pétrole en 2014, la mort de l'ancien président plonge le pays dans une période d'incertitude.

Le pays est affecté par différentes crises humanitaires depuis l’année 2003. Ces crises sont liées aux mouvements majeurs de population dans des zones frontalières, notamment les réfugiés du Soudan à l’est, les réfugiés et les retournés de la République Centrafricaine au sud et plus récemment les réfugiés nigérians et les personnes déplacées en interne dans la Province du Lac à l’ouest du pays. En 2020, le gouvernement a mené l'opération Bohoma Anger pour tenter d'éradiquer les groupes armés déstabilisateurs dans la région du Lac. Les attaques, enlèvements, meurtres, vols et incendies se sont poursuivis malgré tout et la situation sécuritaire est de plus en plus instable.

 

Nombre de personnels de HI : 112

Date d’ouverture du programme : 2014

 
Carte des interventions de HI au Tchad
© Till Mayer / HI