Go to main content

Le nombre des roquettes lancées sur Gaza est sans précédent

partager

Réduction de la violence armée | Urgence | Palestine | PUBLIÉ LE 4 décembre 2023
Un homme assis à son bureau

Hani à son bureau | © HI

Hani fait partie des équipes de HI à Gaza. Il nous raconte son expérience de la guerre.

Depuis le 7 octobre et l'escalade de violences entre Israël et le Hamas, plus de 15 000 personnes ont été tuées et plus de 36 000 ont été blessées à Gaza par les bombardements continus des forces israéliennes. Les représailles israéliennes font suite à l'attaque massive lancée par le Hamas le 7 octobre, qui a tué 1 200 Israéliens et lors de laquelle 240 Israéliens et ressortissants étrangers ont été pris en otage.

HI fournit une aide humanitaire à Gaza depuis 1996 et répond à la crise actuelle. Hani, responsable des ressources humaines chez HI, nous raconte comment il a vécu la campagne de bombardements.

Comment vivre sous les bombes ?

Nous avons enduré la guerre à Gaza, et chaque jour a apporté son lot d'histoires bouleversantes. Il est difficile de décrire le sentiment qui vous envahit lorsque votre corps ne peut plus supporter la pression intense, la lutte quotidienne pour protéger votre famille du choc des bombardements et des scènes horribles de violences.

Je n'aurais jamais cru être témoin d'une attaque aussi cruelle, avec un tel mépris des valeurs humaines fondamentales. Je suis père de quatre enfants, dont deux avec un handicap moteur cérébral. Il est toujours difficile de répondre à leurs besoins quotidiens, mais cela a été encore plus vrai pendant ce conflit. Il n'y a pas assez de nourriture et nous utilisons souvent de l'eau de cuisson salée pour nous laver. Lorsque nous avons quitté la maison, je n'ai pris que quelques affaires, principalement des vêtements d'été, et j'ai trouvé un endroit à louer avec des lits et des couvertures. Mais ce n'est pas suffisant pour nous tenir au chaud maintenant que l’hiver arrive.

La peur pendant la guerre est pire que la guerre elle-même

Ces jours de violences ressemblent à des années de va-et-vient entre la douleur et l'espoir, avec la vie et la mort constamment à l'esprit. L'impact psychologique est dévastateur, en particulier pour mes deux enfants handicapés qui ne comprennent pas ce qui se passe, ni pourquoi. Le plus grand défi de cette guerre est de gérer leur peur lors des bombardements incessants. L'évacuation est difficile, il faut se déplacer d'un endroit à l'autre, en essayant de paraître fort malgré mes propres peurs. Malheureusement, plus rien n'est sûr à Gaza.

Ayant travaillé dans le secteur humanitaire pendant plus de 20 ans, j'ai appris à protéger les gens, mais ces principes ont été foulés aux pieds lors de cette agression.

Pour dire les choses simplement, la peur pendant la guerre est pire que la guerre elle-même. Je rêve d'un jour où un enfant pourra demander à sa mère : "Pourquoi y a-t-il eu la guerre ?", comme si c’était quelque chose du passé.

Le nombre de roquettes tombées sur Gaza est du jamais vu

Lorsque les gens sont en sécurité chez eux, ils peuvent vivre pleinement leur journée. Lorsque la sécurité est remplacée par la douleur et la peur, la vie dépend de ce que chaque minute apporte.

Les premiers jours de violences, j'ai été obligé de reloger ma famille dans notre ancienne maison. Nous y sommes restés deux jours, mais la peur et les pleurs de mes enfants, en particulier ceux de mes deux enfants handicapés, nous ont obligés à changer d'endroit.

Je ne savais pas quoi faire, mais je devais assurer la sécurité de ma famille et de mes enfants. Ma vie n'a pas autant d'importance que leur sécurité. C'est ainsi que nous vivons à Gaza, entre espoir et souffrance. Le nombre de roquettes tombant sur Gaza est sans précédent par rapport aux conflits précédents, et les habitants des frontières orientales ont été contraints d'abandonner tout ce qu'ils possédaient pour tenter de trouver un endroit plus sûr.


HI en Palestine

HI a lancé son premier projet en Palestine en 1996. Depuis 27 ans, nos équipes répondent aux besoins des Palestiniens - tant en Cisjordanie qu'à Gaza - dans plusieurs secteurs.

Face à la crise actuelle, HI intensifie sa réponse d'urgence à Gaza en fournissant des kits de réhabilitation physique, de premiers soins, des articles non alimentaires, organise des activités récréatives et des séances d'éducation aux risques pour des dizaines de milliers de Gazaouis, par l'intermédiaire de 100 membres du personnel national. HI met également en œuvre des activités de préparation et de réponse en Cisjordanie et au Liban, ainsi que des activités logistiques pour la réponse à Gaza en Égypte.

Plus d'actualités