Go to main content

Somaliland

HI a commencé à intervenir au Somaliland en 1992, avec la création d'un centre de réadaptation à Hargeisa. La stratégie de l’organisation dans le pays consiste à défendre les droits des personnes handicapées et à inciter les acteurs du développement à promouvoir l’inclusion et la participation des personnes handicapées aux niveaux local et national.

HI Somalie. Ecole pour enfants sourds à Hargeisa

Actions en cours

En 2017, lorsque de graves sécheresses ont frappé le pays, HI assurait des activités réduites à Hargeisa en vue d'un projet d’élections inclusives. L’aggravation de la situation a nécessité une réponse adaptée. L’organisation a décidé d'articuler sa réponse à la crise autour de deux axes : aide humanitaire inclusive et transversale pour les ONG en charge de l’intervention humanitaire et programme de stimulation pour les enfants souffrant de malnutrition.

Les équipes de HI mettent en œuvre des projets visant à promouvoir l’action humanitaire inclusive. Un des projets se concentre sur la protection, soutien psychosocial d’urgence et référencement vers d’autres services vitaux pour les populations déplacées et les populations d’accueil les plus exposées. Il s’attache à sensibiliser la population et à faire connaître l’action humanitaire inclusive dans des secteurs comme la protection, eau, assainissement et hygiène (WASH), et la gestion du changement climatique. Un autre projet, mené en partenariat avec le Danish Refugee Council (DRC), vise à réduire des risques et donner une aide vitale aux ménages touchés par la crise grâce à une action communautaire d’urgence inclusive et intégrée. HI aide le DRC à devenir plus inclusif, en particulier dans trois domaines : les processus d’evaluation, ainsi que les secteurs du WASH et de la protection.

Domaines d'intervention

Paroles du terrain

 
 

Situation du pays

L’insécurité et des affrontements endémiques entre clans pour le contrôle des terres, des pâturages ou des sources d’eau s’intensifient en période de sécheresse et continuent à entraîner le déplacement de populations civiles et augmentent les besoins humanitaires.

Le contexte de déplacement interne prolongé en Somalie a par ailleurs affaibli le réseau de protection sociale. Beaucoup de personnes sont déplacées depuis des décennies. Elles sont marginalisées et exposées aux risques d’expulsion, de discrimination, d’exploitation et de sévices répétés. Au sein des communautés déplacées, les ménages dirigés par des femmes sont particulièrement vulnérables et n’ont généralement qu’un accès limité à la justice, aux services et à l’aide, notamment aux soins médicaux et au soutien psychosocial. Les enfants sont particulièrement exposés à différentes formes de mauvais traitements, notamment des pratiques comme les mutilations génitales féminines, le mariage forcé et le mariage précoce, la séparation familiale, le travail des enfants et l’enrôlement de force dans des groupes armés.

Il convient de noter que le Somaliland est plus homogène que la Somalie et que la plupart des pays africains sur le plan social. Or, une plus grande homogénéité suscite généralement un niveau de confiance plus élevé entre les citoyens.

Nombre d’employés de HI : 73

Date de création du programme : 1992

 
Carte des interventions de HI en Somaliland
© C. Smets-Luna / HI