Go to main content

Gaza : déclaration de HI

partager

Réduction de la violence armée | Urgence | Palestine | PUBLIÉ LE 8 décembre 2023
Logo de la campagne #CeasefireNow

© #CeasefireNow

Le 7 décembre a marqué les deux mois de l'escalade des hostilités dans la bande de Gaza et en Israël, mettant en lumière une crise humanitaire urgente et dévastatrice.

Depuis le 7 octobre et l'escalade de la violence entre Israël et le Hamas, plus de 16 000 personnes ont été tuées et plus de 46 000 ont été blessées à Gaza par les bombardements continus des forces israéliennes. Les représailles d'Israël interviennent après l'attaque massive lancée par le Hamas le 7 octobre, qui a tué 1 200 Israéliens et pris en otage 240 Israéliens et ressortissants étrangers.

Les civils de Gaza et d'Israël ont été confrontés à des pertes humaines déchirantes et à des traumatismes collectifs. Tout au long de cette période, les civils de Gaza ont subi des déplacements incessants, cherchant désespérément un refuge, en particulier au cours des nuits froides et pluvieuses.

La population de Gaza a été privée de services humains de base, notamment d'eau potable, de nourriture, d'électricité, de télécommunications et de carburant pendant toute cette période. La situation actuelle entrave non seulement les opérations humanitaires significatives, mais intensifie également la gravité de la crise humanitaire dans la région. L'utilisation aveugle d'armes explosives a détruit des milliers de bâtiments, et plus de 12 000 bombes ont été lâchées sur Gaza, une région densément peuplée d'environ 40 kilomètres de long, où vivent quelque 2,2 millions de personnes, dont environ 1 million d'enfants. Ces bombes, aux capacités destructrices considérables, ont une taille allant de 150 kg à 1 000 kg.

Les civils de Gaza vivent actuellement sous une menace imminente, avec un nombre stupéfiant de 16 248 Palestiniens tués depuis le 7 octobre, dont environ 70 % de femmes et d'enfants. La destruction de plus de la moitié des habitations et le déplacement forcé de 80 % des 2,2 millions d'habitants dans des zones de plus en plus confinées ont engendré des conditions désastreuses. Plus de 1,1 million de personnes ont cherché refuge dans les installations de l'UNRWA (Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient), ce qui a entraîné des conditions de surpeuplement, d'indignité et d'insalubrité. D'autres se retrouvent sans abri dans les rues, les restes explosifs de la guerre pouvant rendre certaines zones inhabitables.

La crise actuelle a un impact disproportionné sur les personnes handicapées et blessées, qui se voient souvent refuser le droit de fuir la violence en raison de l'inaccessibilité des informations, des avertissements, de la destruction des routes et des itinéraires d'évacuation. L'absence de services de réadaptation précoce aggrave les problèmes de santé mentale et physique, en particulier lorsque les blessures résultent de la violence actuelle ou auraient pu être évitées grâce à un traitement médical approprié. L'absence de mesures efficaces de protection des civils aggrave encore cette crise.

La reprise des hostilités le 1er décembre a entraîné une escalade de la destruction et une augmentation du nombre de victimes, touchant des centaines de milliers de civils. Dans le strict respect du droit international humanitaire, il est nécessaire que les parties engagées dans un conflit prennent toutes les mesures imaginables pour prévenir et, au minimum, minimiser les dommages causés aux civils.

Nous lançons un appel urgent et catégorique en faveur d'un cessez-le-feu immédiat et global à Gaza. Nous reconnaissons qu'il est urgent d'alléger les souffrances inimaginables des civils, de garantir la fourniture de services essentiels et de favoriser un environnement propice à une aide humanitaire significative. Cet appel est lancé avec un sens aigu de l'urgence, soulignant l'impératif de protéger les vies et de promouvoir le bien-être de tous ceux qui sont tragiquement affectés par ce conflit dévastateur.

Handicap International - Humanity & Inclusion

Plus d'actualités