Go to main content

Colette, engagée pour l’inclusion des personnes handicapées à Madagascar

partager

Insertion | Madagascar | PUBLIÉ LE 23 janvier 2024
Colette Velosoa en classe au Collège d’enseignement général François de Mahy - mars 2023

Colette Velosoa en classe au Collège d’enseignement général François de Mahy - mars 2023 | © Rakotondraparany D. Njara / HI

Colette a 42 ans, elle est amputée de son bras droit depuis l’âge de 11 ans. Elle enseigne aujourd’hui l’anglais et œuvre au quotidien pour sensibiliser ses élèves à la question du handicap.

Briser les préjugés sur le handicap dans le milieu scolaire

Colette vit à Antsiranana avec sa famille. Elle enseigne depuis 2013 et exerce actuellement au Collège d’Enseignement Général François de Mahy en tant que professeur d’anglais.

Lorsqu'elle était plus jeune, son rêve était de devenir avocate, mais elle s'est finalement orientée vers l'enseignement. Elle aime transmettre ses connaissances à ses élèves, et surtout, elle aime les voir évoluer et retenir ce qu'elle leur enseigne. La détermination dont font preuve ses élèves dans leurs efforts d’apprentissage de la langue sont une grande source de motivation pour Colette.

Au-delà de l’apprentissage de l’anglais, il est important pour Colette de sensibiliser ses élèves à la question du handicap. À ses yeux, de nombreux élèves font face à l'exclusion de leurs pairs en raison de leur handicap elle n’hésite donc pas à partager son histoire.

« À l'âge de 11 ans, je suis tombé du haut d’un arbre et me suis cassé le bras dans la chute. Si je suis amputée, c’est à cause de la lenteur de la prise en charge à l’époque. Après cela, j’ai ressenti un changement dans la manière dont les gens me traitaient », précise Colette.

Elle a remarqué que les personnes qu’elles rencontraient lui faisaient moins confiance et pensaient qu’elle était incapable de faire quoi que ce soit. Ainsi, elle répond avec plaisir aux questions de ses élèves concernant son handicap, cherchant à briser les barrières et à favoriser une compréhension mutuelle.

« La plus grande leçon que j’ai apprise dans ma vie est la résilience, la capacité de faire face aux défis, et de toujours vivre sa vie en fonction de ses propres choix », confie Colette, qui a fait de son handicap sa force.

S’engager pour l’inclusion des personnes handicapées

Depuis 2017, en parallèle de son activité d’enseignante, Colette s’est engagée au sein du Collectif Régional des Organisations de Personnes Handicapées de la région DIANA afin d’y nouer des amitiés et de se retrouver entre pairs pour se partager des conseils, échanger des idées, et apprendre des uns et des autres... Colette et d’autres adhérents de l’association ont ainsi formé un groupe linguistique où elle reprend son rôle d’enseignante et enseigne le français aux membres.

Dans le cadre du projet HELASIA, HI a apporté son soutien à l’OPH en donnant des formations sur le handicap, les droits des personnes handicapées, et même sur les compétences en expression publique.

Pour Colette, le projet a été très bénéfique, elle estime qu’il lui a permis de se développer en tant que personne, notamment grâce aux formations dispensées sur les droits des personnes handicapées, la manière de s’exprimer en public et les activités génératrices de revenus.

Néanmoins, Colette sait qu’il y a encore du chemin à faire pour améliorer l’inclusion des personnes handicapées à Madagascar. Selon elle, cela passe par l’éducation et la formation professionnelle : l’information et la sensibilisation à la question du handicap sont essentielles car cela a des effets à long terme sur la vie des personnes handicapées.


Le projet HELASIA, santé, éducation et moyens de subsistance en Afrique, est une approche d'inclusion durable, a été financé par Norad. Il a été implémenté par HI de 2020 à juin 2023 dans cinq pays dont Madagascar. Il a permis l’autonomisation de 1 833 enfants handicapés, la formation de 1 664 enseignants aux pratiques d'éducation inclusive et une assistance sur mesure pour 389 enfants handicapés dans 74 écoles. De plus, 172 organisations locales de personnes handicapées ont été soutenues et renforcées.

Plus d'actualités